Marie BIENAIMÉ

Avant

MONTÉLIMAR - Centre ville

Galerie LE QUAI

Tous les jours : 14h30 – 19h
17 boulevard du Fust

Avril 2020.
Après la fulgurance de la claque, je me remets, doucement, et je pense, beaucoup. Je fantasme, naïve et convaincue, un « Après » intelligent, nouveau, fruit de nos réflexions et nos décisions. Que ce virus qui nous frappe et les mesures que nous subissons nous apportent l’enseignement et la prise de conscience nécessaires pour changer notre chemin.
Automne 2020.
Effarée par la vitesse à laquelle notre machine infernale a repris vie, sans plus de remise en cause, effondrée par le peu d’espace laissé à notre pensée, capable pourtant de nous guider au mieux vers un futur moins pire, je patauge. Nous ne voyons pas plus loin que le bout de nos masques.
Hiver 2020.
Je décide de travailler sur l' »Avant » ; puisque l' »Après » est un concept que je n’arrive pas (encore) à exprimer, en prenant le cours du temps à l’envers, et en considérant notre présent comme un « Avant » à toute chose, alors je pense pouvoir faire passer le message.
Cet ensemble de cyanotypes raconte une histoire simple et universelle : notre présent peut basculer d’un instant à l’autre, alors profitons en pleinement, vivons, car rien n’est jamais acquis. Nous devons ainsi désormais sauvegarder ce qui est bon, reconnaître ce qui peut se perpétuer et ce que nous devons cesser.
Notre présent est la fondation de notre futur, construisons-le avec application, intelligence et amour.
Il y a des évènements qui font basculer. Il y en a toujours eu et il y en aura toujours. Nous avons le pouvoir de nous construire afin de les traverser au mieux. Marie Bienaimé

J’ai commencé à photographier petite, avec des jetables. Puis, à la mort de mon père j’ai voulu utiliser son vieux reflex, accompagnée d’une cellule à main. J’ai ainsi découvert l’exigence et le bonheur de la prise de vues et du travail de laboratoire. Au départ, la photographie m’amenait à capter les instants de rien qui font le tout. Intuitivement, j’ai découvert son sens plus profond. En 2009 j’ai décidé d’y consacrer mon quotidien.
Désormais ma pratique est l’alliance de plusieurs facteurs techniques et discursifs, construisant une recherche narrative. Mon travail est tourné vers l’humain, et je tente de partager mes questionnements ou mes émotions, transmettre ce qui me traverse. Je m’applique à créer un lien entre le fond et la forme de mon propos, qui sont à mon sens totalement indissociables.
Mon travail : https://www.mariebienaime.fr/artiste-photographe